APAME 1090, rue Lafontaine Drummondville
   


LES MALADIES

Le trouble bipolaire

Accueil
À propos de l'APAME
Services offerts
Communiqué/calendrier
Les maladies
La boîte à outils
Le temps d'être/Activités de répit
Liens utiles
Centre de documentation

Devenir membre
Promesse de dons
Nous joindre
 
 

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est un trouble anxieux caractérisé par la présence d’obsessions ou de compulsions ou des deux.  Toute pensée, image ou impulsion envahissante, non désirée et répétitive qui crée un sentiment de détresse difficile à maîtriser peut devenir une obsession.

Les causes

Il est possible que certaines personnes naissent avec une prédisposition à souffrir d’anxiété en général. En outre, selon les données recueillies, certaines structures du cerveau et voies neurochimiques joueraient un rôle dans les troubles anxieux. Le trouble obsessionnel-compulsif peut aussi survenir chez des sujets ayant vécu un événement marquant qui se rapporte à leurs préoccupations personnelles. Cependant, on n’a pas encore déterminé pourquoi une personne ayant tendance à être anxieuse présentera un trouble obsessionnel-compulsif plutôt qu’un autre trouble anxieux, comme la phobie sociale ou le trouble panique.

Les symptômes

Les obsessions les plus courantes sont axées sur la peur de la saleté et de la contamination, les doutes concernant ses actions ou ses conversations, la crainte de commettre un acte sexuel ou un acte violent envers autrui qui soit répugnant, l’accomplissement exact ou le maintien de routines rigides, ou la culpabilité pour un péché que l’on a peut-être commis ou des idées sacrilèges (blasphématoires) que l’on a peut-être eues.

La plupart des sujets aux prises avec des obsessions accomplissent des rituels compulsifs pour apaiser leur anxiété ou prévenir de conséquences redoutées. Les compulsions courantes comprennent notamment le lavage des mains, les gestes de vérification, la récitation de certaines phrases, l’accumulation d’objets ou la répétition de certains actes. Les compulsions sont plutôt répétitives et se traduisent par des réponses mentales ou des comportements rigides auxquels la personne essaie d’abord de résister; elle finira toutefois par s’y plier en raison de la forte impulsion qui la pousse à accomplir le rituel.

Les traitements

Il existe actuellement deux approches pour le traitement du trouble obsessionnel-compulsif  qui se sont avérées efficaces dans les travaux de recherche pour soulager les symptômes obsessionnels et compulsifs. La première comporte l’emploi de médicaments.  La deuxième approche qui s’est révélée efficace pour le traitement du trouble obsessionnel-compulsif est une forme de psychothérapie appelée thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Elle comporte des séances hebdomadaires d’une heure, poursuivies durant 15 à 20 semaines et menées par un thérapeute qualifié. Au cours de ces séances, la personne est systématiquement exposée à l’objet de sa peur obsédante et elle apprend à supporter l’anxiété suscitée sans accomplir le rituel habituel. L’exposition à la peur obsédante est progressive. Le sujet doit aussi faire des exercices à la maison entre les séances. En outre, la personne souffrant du trouble obsessionnel-compulsif doit apprendre à dédramatiser ses préoccupations et à diminuer ses efforts pour maîtriser les pensées obsédantes (une démarche appelée prévention de la réponse). Le but du traitement est d’enseigner au sujet atteint du trouble obsessionnel-compulsif à affronter ses obsessions d’une manière plus saine et plus appropriée.

 

Sources :  David A. Clark, Ph. D., Département de psychologie, Université du Nouveau-Brunswick

Note :   Dans le cadre des rencontres du programme d’éducation, l’APAME du Centre-du-Québec à      Drummondville remet aux parents et amis des personnes atteintes du trouble obsessionnel-   compulsif un guide de 57 pages intitulé : «Expliquer le trouble obsessionnel-compulsif ».